ReviewsVols

Un vol Paris-Vienne pour 1 centime avec la compagnie low-cost Level

FlyerLifestyle a eu l’opportunité de voyager sur la nouvelle compagnie low-cost Level (groupe IAG: British Airways, Iberia ..) entre Paris et Vienne, sa nouvelle base et première destinée à des vols low-cost européens. Level déjà présente sur le segment low-cost long-courrier propose ainsi un nouveau produit en concurrence directe avec easyJet ou Ryanair. 

Banner home

Fin juin, le groupe IAG a annoncé la création d’une base européenne moyen-courrier à Vienne pour la nouvelle compagnie low-cost Level. Depuis la disparation d’Air Berlin et Fly Niki, de nombreuses compagnies low-cost se développent et n’hésitent à baser de nouveaux avions sur cette plateforme.

Ainsi Level y base 4 Airbus A321 pour le début de ses opérations. Ce chiffre est amené à augmenter tout comme le nombre de destinations, très orienté vols vacances.

Un réseau méditerranéen

Pour son début, Level centre particulièrement son réseau sur le bassin méditerranéen et l’Espagne qui reste une destination très précisée pendant la saison estivale.

La compagnie propose également des vols vers Londres et Paris, qu’elle dessert jusqu’à 2 fois par jour, le matin et le soir, parfait pour un aller-retour dans la journée ou un weekend touristique dans la capitale autrichienne.

Les tarifs

Pour le lancement des vols fin juin, Level a mis en vente des billets à 1 centime l’aller-simple ! Cette offre de lancement a permis de faire connaitre la compagnie et d’annoncer sa volonté de s’imposer à Vienne.

Cependant il faut compter des billets à partir de 40€ aller-simple pour des tarifs sans bagage et non flexible. Level reprend actuellement les tarifs de la low-cost Vueling.

Il faut compter à partir de 13€ pour un bagage en soute et minimum 3,99€ pour choisir un siège. Tous les passagers ont droit à un bagage cabine et un effet personnel gratuitement. Sur ce vol, il sera proposé aux passagers d’enregistrer gratuitement leur bagage cabine.

Le modèle de Level évoluera surement dans les prochains mois pour se détacher de celui de Vueling. Notamment par un système de réservation directement sur leur site au lieu de celui de Vueling, pouvant créer une confusion chez les passagers.

Une flotte d’Airbus A321

Pour débuter ses opérations, Level a repris 4 anciens Airbus A321 d’Air Berlin ayant en moyenne 3-4.

Actuellement il n’y a pas eu de communication sur le développement de la flotte de Level moyen-courrier, tandis que des Airbus A321neo LR et d’autres A330 rejoindront la flotte des vols longs-courriers.

Suite à la disparition d’Air Berlin de nombreux appareils, parfois très récents, sont disponibles, ce qui permettrait un développement encore important de Level.

Un confort hétérogène

Les appareils n’étant pas neufs et les opération ayant été lancés très rapidement, l’aménagement cabine n’a pas été modifié. De ce fait tous les avions de Level n’ont pas la même configuration ni les mêmes sièges.

Sur l’un des Airbus, on retrouve une configuration similaire à Lufthansa avec des sièges du fabricant Recaro qui sont confortables mais assez fins.

Et qui possèdent à toutes les rangées des ports USB activés pendant le vol et un espace pour les jambes plutôt satisfaisant.

Alors que dans d’autres Airbus, on retrouve une cabine plus ancienne, avec des sièges différents et un vieux système de divertissement qui n’est plus fonctionnel.

Ce manque d’uniformisation du confort et des cabines peut être assez trompeur pour le passagers. On peut avoir l’impression que la priorité a été mise sur le développement des opérations et non sur le confort ou la mise en avant du produit.

La présence de ports USB est un atout considérable dans un vol surtout sur une compagnie low-cost mais on peut très bien imaginer qu’à l’avenir cela disparaîtra.

Un service classique d’une compagnie low-cost

Sans surprise Level se positionne sur le segment low-cost et n’offre donc pas de collation à bord de ses vols sauf via une carte de Buy on Board.

Différents menus ou combos sont proposés, ou bien l’achat de boissons chaudes et froides. Les prix sont semblables à ce qui se fait chez la concurrence et plutôt élevés. On peut toutefois noter l’originalité de proposer quelques spécialités locales de leurs bases, avec un plateau de tapas pour rappeler Barcelone ou des gaufrettes Manner pour Vienne.

Pour 5 euros vous pouvez par exemple avoir un café ou thé (2,50€), accompagné des gaufrettes (2,50€).

Pour 10 euros, Level propose le Vienna deal avec un sandwich chaud ou froid, une boisson et un snack. Ci-dessous nous avons testé le croque-monsieur.

Pendant le vol

Comme dans la plupart des compagnies low-cost, Level ne propose pas de système de divertissement, ni de magazine de bord ou de connexion internet. Il faut alors profiter du paysage … 🙂

Sur des vols européens un système de divertissement n’est pas très demandé par les passagers mais peut être très apprécié comme une connexion wifi gratuite chez Norwegian ou un steaming gratuit sur Joon.

Level à Paris-CDG

Les opérations de Level à Paris-CDG se déroule au terminal 3. Ce terminal est dédié aux compagnies loisirs et low-cost. A l’image des compagnies qu’il accueille, le terminal est simple et sans grandes boutiques. Il est en accès direct à pieds depuis l’arrêt du RER B.

De plus l’accès aux avions se fait impérativement par bus, ce qui peut être parfois assez long mais offre de beaux clichés sur l’appareil et permet de faire ses photos de vacances 😉

 

Level entre dans la forte concurrence du low-cost européen et semble bien déterminer à exploiter des marchés en forte expansion. Le produit proposé est standard et répond à la demande, avec notamment des prix d’appels raisonnables.

Cependant il règne encore une confusion entre les marques Vueling et Level, ainsi qu’entre les vols longs-courriers et européens, qui ne partent pas du même aéroport à Paris. A bord, ce manque de clarté est aussi remarquable où les cabines différent d’un avion à un autre, avec des services et un confort pouvant être beaucoup moins appréciables comme les prises USB par exemple. 

Sur les vols longs-courriers le produit à bord de l’A330 montre quand même un standard assez élevé de prestation low-cost long-courrier. A ce titre Level en France renforcera ses vols vers les Antilles pour la saison hiver 2018-2019.

On ressent bien que le modèle n’est pas fini et que le lancement des opérations a été précipité pour couvrir la saison estivale. Une meilleure différenciation serait la bienvenue, ce produit pouvant être très intéressant.

Vol réalisé par Thomas pour FlyerLifestyle sans la participation de Level et du groupe IAG.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *