Compagnies aériennesNews

Transavia renforce sa position de leader à Nantes-Atlantique

Boeing 737 Transavia

La compagnie low-cost du groupe Air France-KLM continue de se développer sur la plateforme de Nantes depuis plusieurs années avec 3 à 4 avions y étant basés et de nouvelles destinations ajoutées tous les ans au réseau. Face à la concurrence toujours plus intense, Transavia poursuit son développement.

La saison estivale a été très bénéfique pour Transavia, selon son directeur marketing et commercial Nicolas Hénin, qui enregistre une nette amélioration de sa ponctualité d’après RefundMyTicket. Selon ce site expert, Transavia est l’une des compagnies les plus fiables opérationnellement avec seulement 0.2% de vols annulés ; de quoi conforter l’image de la compagnie.

À Nantes, Transavia est la première compagnie de l’aéroport sur le réseau international avec plus de 2,5 millions de passagers transportés en 8 ans de présence. Plus de 18 routes sont proposées dont 4 nouvelles à l’été 2018 : Rome, Djerba, Casablanca et Catane. Ces nouveautés représentent une hausse de 41% de sièges supplémentaires sur la saison été 2018, une hausse non négligeable pour un aéroport en plein développement.

 

Un développement qui se poursuit en 2019

Transavia annonce aujourd’hui l’ouverture de 5 nouvelles destinations au départ de Nantes-Atlantique pour l’été 2019:

  • Budapest avec 2 vols par semaine
  • Copenhague avec 2 vols par semaine
  • Mykonos avec 1 vol par semaine
  • Santorin avec 2 vols par semaine
  • Palerme avec 2 vols par semaine

De plus, sa stratégie moyen-courrier se développera à Nantes avec une nouvelle ligne vers Tel Aviv. Cette route sera opérée à partir du 7 novembre avec deux vols par semaine en Boeing 737-800 de 189 sièges puis sera ajoutée au programme de l’été. Cette nouvelle ligne hivernale s’inscrit dans le renforcement du réseau en hiver, avec une hausse de nombre de sièges de 62%, notamment par la prolongation des nouvelles lignes de l’été et le renforcement des lignes vers Marrakech et Agadir. Transavia ne compte pas laisser la place à easyJet qui basera 3 avions l’année prochaine et viendra concurrencer directement la compagnie.

5 Boeing 737-800 basés à Nantes

Après de nombreuses livraisons directement de Boeing 737-800 neufs arrivants des usines du constructeur américain à Seattle, Transavia basera un 5ème appareil à Nantes. La flotte actuelle de la compagnie est composée de 33 Boeing et elle peut atteindre le seuil maximal de 40 avions, suite à un accord conclu avec les syndicats de pilotes.

Boeing 737 Transavia

2018 sera également marquée par l’arrivée du nouveau PDG du groupe Air France-KLM, Benjamin Smith, qui déterminera sa stratégie et devra notamment s’occuper du développement de la compagnie low-cost. Il sera également en charge du plan d’avenir avec une commande d’avions moyen-courrier. À l’heure où toutes les grandes compagnies européennes et certaines low-cost commencent à recevoir des avions neufs comme des A320neo et B737 MAX, il est plus qu’urgent pour le groupe d’afficher ses ambitions de développement.

Un produit simple et efficace

Récemment nommé, Nicolas Hénin, directeur marketing et commercial, se réjouit de l’efficacité du produit Transavia et de sa démarcation dans le groupe notamment par rapport à Joon. Aussi bien sur les vols vers la Méditerranée que sur les vols plus longs comme Beyrouth, le produit est apprécié et l’offre de Buy on Board très demandée, comme nous l’avions présentée l’année dernière.

Nicolas Hénin, nouveau Directeur Général Adjoint Commercial et Marketing
Nicolas Hénin, nouveau Directeur Général Adjoint Commercial et Marketing

Sur le développement produit et l’expérience client, de nombreuses innovations sont à l’étude chez Transavia. Une offre de connexion Internet à bord par antennes relais pourrait par exemple être déployée dans les années à venir. Bien que chez les compagnies low-cost ce service n’est pas une priorité, sauf chez Norwegian qui l’offre gratuitement, un système de divertissement sur des vols toujours plus longs serait un réel atout pour Transavia.

Toujours sur ces mêmes vols de longue durée, aucune différenciation d’offre ne sera faite. Transavia préfère en effet garder une offre uniforme, notamment au niveau des sièges. Le but étant d’assurer le même confort à tous les passagers.

Cabine Boeing 737 Transavia

Les équipes commerciales de Transavia étudient aussi le développement d’un programme de fidélité propre à la compagnie, qui serait plus simple que Flying Blue, le programme d’Air France-KLM. Par exemple, Brussels Airlines, qui appartient au groupe Lufthansa et donc au programme Miles and More, a lancé en 2015 son programme Loop pour se différencier.

Il faut rappeler qu’aujourd’hui les passagers peuvent gagner des miles sur les vols Transavia et en dépenser.

Réseau Transavi

Sur les 3 tarifs proposés par Transavia, 2 permettent le cumul de miles :

  • Tarif Plus : 250 Miles-Prime par aller simple (500 Miles pour un aller-retour)
  • Tarif Max :500 Miles-Prime par aller simple (1 000 Miles pour un aller-retour)

Les passagers peuvent également dépenser leur miles Flying Blue sur l’ensemble du réseau Transavia, à partir de 4000 miles l’aller-simple.

Le développement de Transavia au départ de Nantes mais aussi d’Orly-Sud est impressionnant. Avec un produit solide et une bonne réputation, la compagnie devrait encore surprendre et gagner des parts de marché dans les années avenir. Cependant son développement dépendra aussi de la stratégie du groupe. Mais avec Ben Smith, nouveau PDG d’Air France-KLM et créateur de la low-cost Air Canada Rouge, Transavia devrait avoir un avenir tout aussi prometteur que jusqu’à maintenant.

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *