ReviewsVols

Zoom sur l’offre de restauration à bord de Transavia

Transavia, filiale low-cost du groupe Air France-KLM, a le vent en poupe ces derniers temps. Elle affiche en effet un taux de croissance impressionnant en terme de passagers transportés entre 2015 et 2016, soit 30%. L’occasion de nous intéresser à cette compagnie, souvent reconnue pour sa qualité en matière d’expérience client, ce qui comprend notamment l’assistance (service clients), le service et les divertissements à bord, etc.

L’appartenance au groupe Air France-KLM mise en avant dans le magazine de bord

Ce Flight Review a été réalisé lors d’un vol Transavia France entre Nantes et Lisbonne en septembre.

Approche sur Lisbonne sous un magnifique soleil

Un offre claire et lisible

À bord, chaque passager dispose d’une carte dans la pochette du siège avant. Il s’agit ici d’une carte spécialement dédiée à l’offre de restauration, contrairement à la méthode  Ryanair -première compagnie aérienne low-cost en Europe- qui consiste à distribuer à chaque passager intéressé au début du vol un magazine généraliste comprenant l’offre de restauration, mais aussi une présentation des produits duty free divers et d’autres informations.

Service et présentation

Transavia est une low-cost reconnue pour sa qualité de service, c’est-à-dire qu’elle mise tout sur l’expérience passager afin d’offrir la meilleure expérience à ses clients. L’ambiance à bord est donc détendue, les PNC (Personnels Navigants Commerciaux, autrement dit les hôtesses et stewards) adoptent une attitude moins conventionnelle par rapport aux compagnies classiques. Par exemple, ils n’hésitent pas à faire quelques petites blagues, aussi bien entre eux qu’avec les clients. C’est d’ailleurs ainsi qu’on peut apprendre quelques informations amusantes sur les pilotes par exemple…. lorsqu’une passagère a commandé une crème Mont Blanc, voici ce que lui a répondu le PNC :

Nous sommes en rupture de stock, ce sont les pilotes qui mangent toutes les crèmes Mont Blanc, ils en raffolent !

On attend évidemment la confirmation de pilotes Transavia, pour savoir s’il s’agit bien d’un péché mignon avéré et répandu 😉

Hormis l’approche sympathique des personnels navigants, le service et les produits restent assez classiques par rapport aux compagnies concurrentes. Notons que -contrairement à d’autres compagnies low-cost– un plateau a été utilisé pour apporter la part de pizza commandée qui était réchauffée… enfin un peu trop réchauffée. Mais mieux vaut une pizza un peu trop chaude que trop froide !

Les wraps commandés étaient semblables à ceux que l’on peut trouver dans la grande distribution, mais de bonne qualité. La pizza quant-à-elle était aussi de qualité, même s’il s’agit bien sûr d’une production industrielle et non d’une authentique pizza cuite au feu de bois. Dommage toutefois que l’emballage de cette dernière soit sommaire…

Des prix abordables tout à fait corrects

D’un point de vue général, l’offre du BoB sur Transavia peut être jugée minimaliste par rapport à certaines ses concurrentes. En effet, la low-cost du groupe Air France-KLM ne propose qu’une dizaine d’en-cas (tapas, sandwich, wraps, etc.), des snacks sucrés (comme des biscuits Bonne Maman) et salés, ainsi que des boissons. Cinq menus sont également proposés, dont un permettant au voyageur de composer son repas (boisson + en-cas + snack). Côté prix, cela reste tout à fait correct et semblable aux prix moyens de la plupart des low-costs. Un soda coûte par exemple entre 2,50 et 3 €, et le menu à composer 9,50 €.

Une cabine cosy

Enfin, pour ce qui est du cadre, les derniers avions -des Boeing 737-800 NG- de la flotte Transavia disposent d’une luminosité améliorée, notamment grâce à l’éclairage de type moodlighting, très appréciable, surtout pour les vols matinaux et en soirée.

Que faut-il retenir ?

Même si l’offre reste limitée en terme de choix, le catering de Transavia est très satisfaisant pour une low-cost. Des tarifs abordables, des produits de qualité, un service convivial… tout est réuni pour offrir une bonne expérience aux passagers. Transavia mérite sans aucun doute son appellation « low-cost with care« . Une démarcation qu’elle doit impérativement entretenir et développer si elle veut gagner davantage de parts de marché ; le secteur aérien étant incroyablement concurrentiel.

Si vous avez aimé ce Flight Review, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et nous donner votre avis ci-dessous 😀

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *