InsoliteNews

Sully, l’histoire du miracle de l’Hudson sur grand écran

Rappelez-vous, le 15 janvier 2009, un Airbus 320 de la compagnie US Airways, qui venait de décoller de l’aéroport de LaGuardia, perdait ses deux réacteurs à seulement 1000 mètres d’altitude en pleine montée après avoir percuté un groupe d’oiseaux. L’avion s’était alors posé sans encombre sur l’Hudson River à deux pas des gratte-ciels de Manhattan. Cette incroyable histoire avait suscité une vague de remerciements envers le commandant de bord et son équipage. Sept ans plus tard, Clint Eastwood annonce la sortie d’un film d’une heure et demie consacré à ce miracle et plus particulièrement à la vie du commandant Sully Sullenberger, bouleversé par les événements qui suivirent l’amerrissage.

Sully, incarné par le populaire Tom Hanks, se retrouve du jour au lendemain sous le feu des projecteurs. Cette pression médiatique, il la supporte difficilement, tout comme l’enquête qui le vise, lui et son copilote -dont le rôle est joué par Aaron Eckhart-, remettant en cause son action. Les agents en charge de l’investigation se demandent s’ils n’auraient pas pu se poser sur un aéroport à proximité, sans prendre le risque d’un amerrissage « inutile » et dangereux pour la vie des 150 passagers à bord.

Ce nouveau film est une véritable surprise. Rares sont les films réussis quand il s’agit de parler d’un accident ou d’un crash d’avion. Qu’il s’agisse aussi bien du scénario que des effets spéciaux. On se souvient par exemple de Flight, sorti en 2012, qui malgré un bon rendu global, s’était trahi lorsque l’avion, un MD-83, s’était mis à voler à l’envers. Mais on pense aussi à tous ces téléfilms (ou plutôt navets), diffusés sur la TNT, dont le triste résultat montre à quel point le budget de production est très faible. Sully est loin au-dessus. Le film est tout d’abord inspiré d’une histoire vraie. Il n’y a pas (ou plutôt peu) de fiction. On pourrait alors se dire que le scénario est déjà connu, sauf que le film se focalise sur la vie du commandant après l’amerrissage. Celui-ci revit l’accident via plusieurs flash-backs, bien que l’histoire même de l’accident n’est pas l’objet central du film. Il n’y a d’ailleurs pas besoin d’être connaisseur pour regarder et apprécier Sully. Un autre point fort du film est son réalisme. Le réalisateur a choisi de se rapprocher au plus près de la réalité et le résultat est très convaincant. Une scène particulièrement réussie (et très poignante) est celle de l’évacuation de l’avion sur l’Hudson.

Sully rend un bel hommage aux pilotes qui ont mené l’amerrissage d’urgence du vol 1549 US Airways, mais aussi à toutes celles et ceux qui ont participé aux opérations de secours. Le film a connu un fort succès lors de sa sortie aux États-Unis en septembre. Saura-t-il séduire le public français ?

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *